CAMP ERE DE L'ESTUAIRE Port-au-Saumon

Oasis nature Charlevoix, Québec

Écologie à Port-au-Saumon

Coléoptère cicindèle ( Port-au-Saumon )
Pasted Graphic
Cicindela limbalis

La construction du Nordet nous a valu d'avoir sur le terrain du camp une population de ce coléoptère aux moeurs spectaculaires. Comment? Les cicindèles ont adopté le sol meuble placé à côté de l'emplacement du Nordet, et provenant du creusage du site probablement à la pelle mécanique. Pendant des années, par la suite, ce milieu créé par l'humain convenait parfaitement aux Cicindela limbalis. Car, il s'agissait d'un sol meuble à végétation éparse, biotope que cette espèce recherche…

Nous avons observé les chasses des adultes et les terriers des larves au comportement si particulier et unique. Nous avons eu de ces larves en laboratoire en les installant dans des aquariums vitrés. Nous les avons nourries en leur présentant des insectes, par exemple des fourmis qui couraient à la surface du sol sablonneux placé en terrarium. Les larves postées dans des terriers sablonneux en position verticale la tête à ras la surface du sable n'avaient qu'à happer les fourmis au passage juste au-dessus de leur terrier.

Avec le passage des années, la végétation a pris le dessus dans le biotope à côté du Nordet. Elle a complètement envahi le milieu artificiel créé par le creusage du Nordet. La population de cicindèles a disparu. Où sont les cicindèles d'antan? Il faut chercher plus loin dans le Port-au-Saumon pour trouver un terrain argileux à végétation éparse. Quelle belle histoire à
raconter … Raymond H.