CAMP ERE DE L'ESTUAIRE Port-au-Saumon

Oasis nature Charlevoix, Québec

Écologie à Port-au-Saumon

Une mouche (Diptera) attirée par la chenille du papillon de nuit

Pasted Graphic
Photos Denis Turcotte
Hyles gallii (Sphinx du Gaillet, Sphingidae)

Regardez bien la photo ci-dessus. Vous voyez la grosse chenille sur une épilobe. Il s'agit de l'espèce de papillon de nuit, Hyles gallii. Ce lépidoptère de la famille des Sphingidae est recherché par les lépidoptéristes. Sa répartition géographique dans la zone à laquelle appartient la division de recensement de Charlevoix-Est est mal connue. Mais que faisait la mouche à côté de la chenille? Nous avions beau nous approcher des deux insectes, la mouche ne semblait pas apeurée, ni intimidée par notre présence. Denis pouvait photographier les deux sujets sous tous les angles, prendre son temps, s'approcher tout près, la mouche ne s'envolait pas.

Comment interpréter un tel comportement? La mouche essayait-elle de parasiter la chenille? Toujours est-il que quatre jours plus tard, la chenille était toujours vivante dans un vivarium au laboratoire du camp. Elles se nourrissait de feuilles d'épilobes que nous lui fournissions à chaque jour. Ses '' crottes'' jonchaient le fond de l'aquarium. Si la chenille mourait devions-nous la disséquer pour voir si des larves de mouches parasites y séjournaient? Y avait-il des pupes à l'intérieur de la chenille? Malheureusement, la larve est disparue du labo sans que nous en sachions les raisons.

Identifier la mouche à l'espèce est un travail de spécialiste. Si nous parvenons à obtenir une détermination à l'espèce de la mouche en question, nous serons peut-être en mesure de s'il s,agit d'un insecte parasite. En attendant, les questions qui surgissent relativement au comportement de la mouche observée près de la chenille restent sans réponse. Attendons la suite de l'histoire après ''enquête'' de notre part.

Raymond Hutchinson 15 oct.2005